Financer votre investissement à taux revisable


Prêt à taux révisable


photo-pret-taux-revisable

Pour comparer plusieurs propositions de prêt à taux révisable, tenez compte de :

  • la durée du prêt
  • le montant des échéances assurances comprises (et respectant votre budget)
  • le coût total du crédit
  • le Taux Effectif Global (TEG) qui inclut dans son calcul toutes les caractéristiques du prêt : taux d'intérêt, frais de dossier, coût de l'assurance, etc.
  • Tenez compte des limites de variations, et du mode de fonctionnement du prêt.

Les avantages du prêt à taux révisable

Le taux de départ souvent plus faible qu'un taux fixe. De ce fait l'amortissement du capital se fait plus vite, car en effet c'est dans les premières années du prêt, au moment ou le capital emprunté est au maximum que vous payez le plus d'intérêts. La souplesse du prêt plus importante qu'avec un taux fixe. Très souvent il n'y a pas de pénalités de remboursement anticipé, et les modulations du prêt sont souvent moins limitées.

Les modes de fonctionnement d'un prêt révisable

Le taux est révisé périodiquement, en général chaque année à la date anniversaire du prêt, en fonction de l'évolution d'un indice de référence. Souvent, cet indice de référence est l'Euribor 3 mois, 6 mois ou 12 mois (prix auquel les banques se prêtent de l'argent à court terme). Vous pouvez donc aussi bien bénéficier de baisses que subir des augmentations de l'indice et donc de vos mensualités

  • Une clause dans l'offre de prêt peut prévoir de transformer un taux variable en taux fixe.

Tous les prêts révisables sont sécurisés :

  • Soit par un « cape de taux », c'est-à-dire un plafond et/ou plancher qui prévoient de limiter les variations du taux de départ dans une certaine fourchette, par exemple +/- 1 % ou +/- 2 %. (exemple : un emprunt à 3% capé +/- 1,5%, c'est-à-dire qu'il ne pourra descendre en dessous de 1,5% ni augmenter au-delà de 4,5%).
  • Soit par un « Cape de durée » c'est-à-dire que le prêt est à échéances constantes : la durée de remboursement diminue ou augmente, et non le taux, en fonction de l'évolution de l'indice de référence. Et cet allongement de durée est plafonné en nombre d'années, souvent 5 ans maximum.
  • Certains prêts sont dits « mixtes » car ils sont fixes pendant une période donnée (5, 7, 10 ans) et deviennent ensuite révisables avec un des mécanismes de sécurité cités ci-dessus.
  • Selon votre projet (revente au terme de la période de défiscalisation) il est souvent très intéressant de regarder ces prêts mixtes qui offrent des conditions souvent comprises entre les taux fixes traditionnels et les taux révisables.